Affaire Adrien Quatennens : le parquet de Lille a ouvert une enquête

© AMPP/SIPA

Le parquet de Lille a confirmé lundi à l'AFP avoir ouvert une enquête après la main courante déposée contre le député LFI, Adrien Quatennens, par son épouse, dans le cadre de sa « politique pénale volontariste pour le traitement des violences conjugales ».

« Une enquête a été ouverte dès que le parquet a été informé du contenu de la main courante », a-t-il indiqué. Cette démarche s'inscrit dans le cadre d'’une politique pénale volontariste pour le traitement des violences conjugale » mise en place « depuis de nombreuses années ».

Lire aussi >> Violences conjugales : leur chemin chaotique vers la liberté

Dans un communiqué le 13 septembre, après révélation de l'existence de cette main courante par « Le Canard Enchaîné », Céline et Adrien Quatennens avaient dit avoir appris « par voie d'avocats » que le parquet s'était saisi des faits. Mais ce dernier s'était alors refusé à tout commentaire.

« Des disputes » et « une gifle »

Adrien Quatennens a annoncé dimanche s'être mis « en retrait de sa fonction de coordinateur » de La France Insoumise (LFI), reconnaissant des violences envers son épouse dans un communiqué publié sur Twitter.

Bonjour à tout·e·s, après les événements de cette semaine et dans un souci de transparence et d'apaisement, voici ma déclaration officielle. pic.twitter.com/ykwswNB4F5

— Adrien Quatennens (@AQuatennens) September 18, 2022

Évoquant « des disputes » depuis l'annonce par sa femme de sa volonté de divorcer, il a précisé notamment lui avoir « saisi le poignet » au cours de l'une d'elles. Il a aussi admis lui avoir « donné une gifle », il y a « un an », « dans un contexte d'extrême tension et d'agressivité mutuelle ».

« J'ai profondément...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi