Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati mise en examen, ses avocats font appel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mardi 27 juillet 2021, la maire du 7e arrondissement de Paris et ancienne garde des Sceaux Rachida Dati a été mise en examen dans le cadre de l'affaire Carlos Ghosn, a révélé Franceinfo, confirmant une information du Canard enchaîné. L'ancienne candidate à la mairie de Paris est poursuivie pour "corruption passive", "trafic d'influence passif" et "recel d'abus de pouvoir". Rachida Dati est impliquée dans une enquête anticorruption menée par le Parquet national financier (PNF) depuis mai 2019, alors qu’elle était élue au Parlement européen. Or, entre 2010 et 2013, Rachida Dati a réalisé des prestations de conseil en tant qu'avocate dans le cadre de l'alliance Nissan-Renault, alors présidée par Carlos Ghosn. Les enquêteurs s'interrogent ainsi sur la véritable nature de ces prestations. La justice cherche notamment à déterminer si les 900 000 euros d'honoraires touchés par Rachida Dati à cette même période correspondent à des activités déterminées ou s'il s'agissait d'un emploi de complaisance, ayant pour but de masquer des activités de lobbying. Or ce type d'activité est interdit pour les députés européens. La défense de la principale intéressée a annoncé faire appel de cette décision judiciaire.

En novembre 2020, l'ex ministre sous Nicolas Sarkozy avait déjà été entendue par les magistrates parisiennes chargées des investigations, en vue d'être mise en examen pour les mêmes chefs d'accusation. Elle avait finalement été placée sous le statut intermédiaire de témoin assisté. Néanmoins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles