Affaire du charnier de Descartes : qui est Véronique Lafond, la fille de Micheline Dax?

C'est une affaire sordide que révélait la journaliste Anne Jouan dans les pages du journal l'Express. Durant plusieurs années, le centre du don des corps de l''université Paris-Descartes, sous l'autorité de son président Frédéric Dardel, a entassé les corps, "créant un véritable charnier en plein Paris". Les personnes décédées ayant préalablement signé un accord afin de donner leur corps à la science le moment venu, l'université récupérait les dépouilles et c'en était fini pour les familles. Plus personne n'a jamais revu les restes des défunts. Pendant ce temps, les corps étaient stockés par dizaines dans les sous-sols de l'université, certains dans un état de putréfaction avancé, d'autres dévorés par les souris. La journaliste indépendante raconte même que l'administration allait parfois jusqu'à vendre les corps, à des étudiants par exemple, pour des sommes pouvant avoisiner les "900 euros".

⋙ Charnier de Paris-Descartes : le corps de la comédienne Micheline Dax reste introuvable, sa fille porte plainte

C'est dans ces conditions qu'a été "conservé" le cadavre de la célèbre actrice Micheline Dax, reine de la comédie de boulevard dans les années 60. Elle souhaitait donner son corps à la science, où "il serait utile à l'humanité". Lorsque sa fille, Véronique Lafond, plus connue sous son nom de jeune fille Véronique Bodoin, a essayé de récupérer les cendres de sa mère, on lui a "raccroché au nez". C'est quand elle a eu vent de l'enquête parue dans l'Express que la fille de Micheline Dax a fait le rapprochement.

Véronique Bodoin est la fille unique de Micheline Dax et Jacques Bodoin, humoriste et chansonnier français. Elle est la demi-soeur de Marie Bodoin, fille issue de l'union entre son père Jacques et sa seconde femme, Michèle. Plus jeune, Véronique souhaitait être comédienne au théâtre et s'orientait davantage vers des rôles de "jeune première". Mais comme à sa mère des années auparavant, le petit écran lui a fait les yeux doux. En 1984, Véronique devient l'une des animatrices

(...) Cliquez ici pour voir la suite