Affaire Daval: le procès s’est ouvert à Vésoul

ELLE avec AFP
·2 min de lecture

Le procès très attendu de Jonathann Daval s’est ouvert ce lundi devant la cour d’assises de la Haute-Saône, à Vesoul. L’homme de 36 ans est jugé pour le meurtre de sa femme Alexia Daval, en 2017.

Trois ans après le meurtre d'Alexia Daval, l’heure de vérité a sonné ce lundi pour Jonathann Daval. L’audience s’est ouverte ce lundi peu après 9 heures devant la Cour d’assises de la Haute-Saône, pour répondre d’un crime qui avait bouleversé la France en plein mouvement #MeToo.

LIRE AUSSI >>  Affaire Alexia Daval : retour sur un crime devenu le symbole des violences conjugales

L’informaticien qui a reconnu après bien des revirements avoir tué son épouse, est accusé de « meurtre sur conjoint ». Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité à l’issue des plaidoiries prévues vendredi. Il est apparu vêtu d’une marinière, amaigri et déclinant son identité d’une voix faible, au bord des larmes. Il devrait être invité à s’exprimer plus longuement en fin de matinée.

De nouvelles « révélations »

L’audience a débuté par la désignation des jurés, sept femmes et un homme, dans la petite salle lambrissée de la cour d’assises où de grandes croix blanches tracées sur les bancs rappelaient les exigences de la distanciation sociale en pleine épidémie de Covid-19.

« On est là pour avoir de nouvelles révélations et mettre en exergue toutes les horreurs qu’a subies Alexia », a déclaré sa mère, Isabelle Fouillot, aux côtés de son mari Jean-Pierre et de leur avocat, Me Gilles-Jean Portejoie, en chemin vers le tribunal. « On ne fait pas ça à un animal, c’est l’horreur totale », a ajouté Isabelle Fouillot,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi