Affaire Jubillar : ces "cris stridents de détresse" entendus le soir de sa disparition par les voisins

·1 min de lecture

L'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn durant la nuit du 15 au 16 décembre 2020 "s'est accélérée", a affirmé le procureur de la République de Toulouse, vendredi 18 juin 2021, lors d'une conférence de presse diffusée sur BFMTV. Interpellé sur son lieu de travail, Cédric Jubillar a été placé en garde à vue et mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint", mercredi 16 juin 2021. Selon Le Parisien, des contradictions demeurent entre le discours de l'artisan plaquiste peintre et des résultats d'analyses techniques quant au déroulement de la nuit de la disparition de sa femme. Par ailleurs, le nouvel amoureux de Delphine Jubillar, surnommé "le confident de Montauban", aurait expliqué au Parisien qu'il avait eu des échanges téléphoniques avec elle, le soir même de sa disparition. "Le dernier message que Delphine m'a adressé, un peu avant 23 heures, est une photo sur laquelle elle apparaissait en tenue de nuit, douchée et prête à aller se coucher," a-t-il raconté à nos confrères. Un amant dont Cédric Jubillar a toujours nié connaître l'existence. Au cours de sa garde à vue, Cédric Jubillar a finalement admis savoir que sa femme comptait s'installer avec un autre homme. "Mr Jubillar convient désormais qu'il était parfaitement au courant que sa femme avait un amant. C'est un sujet très conflictuel, notamment au niveau matériel".

De nouveaux éléments quant au déroulement de la nuit de la disparition de Delphine Jubillar ont complété le dossier d'enquête. La (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles