Affaire Delphine Jubillar : la dernière compagne de Cédric Jubillar avant son arrestation témoigne

C'est un témoignage inédit que publie Paris Match, dans son édition du 1er septembre 2022. Celui de Séverine, 45 ans. Cette mère de deux enfants a vécu durant deux mois avec Cédric Jubillar, de mi-avril à mi-juin 2021, quelques jours avant le placement en détention provisoire de ce dernier.

Les questions de Séverine à son partenaire, Cédric Jubillar

Delphine Jubillar a disparu mi-décembre 2020, soit, quatre mois avant le début de cette relation entre son ex-époux, suspect numéro 1 dans cette affaire, et la femme qui se raconte à Arnaud Bizot, envoyé spécial dans le Tarn de l'hebdomadaire.

"Je trouvais qu’il oubliait bien vite ", lui confie-t-elle. Puis avoue : "Je passais du doute aux certitudes et inversement. Avec lui, j’étais à l’aise sans l’être complètement. Je me demandais parfois  : 'Et s’il me plantait au couteau en pleine nuit  ? Et si sa femme allait, d’un coup, comme ça, réapparaître dans la maison  ?' ".

"Dis-moi ce que tu as fait à ta femme", lui lâche-t-elle un jour. Cédric Jubillar aurait aussitôt rétorqué : "Je l’ai enterrée dans la ferme qui a brûlé  !". Une grange a pris feu mi-avril 2021, à Cagnac-les-Mines (Tarn), près du domicile des Jubillar, recontextualise le magazine.

Lire aussi :

Cédric Jubillar assure qu'il "rigolait" en disant avoir enterré son ex-épouse près d'une ferme

"Tu me fais chier, Cédric  ! Tu me mets le doute. Et c’est toi qui as mis le feu  ?", interroge la quarantenaire. Si son compagnon d'époque l'affirmera, l'enquête révèlera que ce jour-là, l'homme était en déplacement sur un chantier.

Séverine se souvient aussi lui avoir demandé "pourquoi il avait appelé les gendarmes aussi rapidement, vingt minutes seulement après la disparition de sa femme" . "À six heures, je me levais pour aller bosser, je n’avais pas que ça à foutre", aurait répondu Cédric Jubillar.

La médiatisation de l’affaire lui est un peu montée à la tête.

"Ils me prennent pour un con, ils veulent jouer, alors on va jouer", aurait aussi dit à plusieurs reprises le Tarnais à propos des gendarmes, d'après Séverine. Cette dernière, qui pense que " la médiatisation de l’affaire lui est un peu montée à la tête ", se rappelle aussi que son ex-conjoint montrait des photos de Delphine Jubillar à leurs enfants. Le fils de la disparue demandait alors : "Quand on la retrouvera, on pourra faire notre gâteau  ? On ira visiter tel endroit  ?". Et Cédric Jubillar lui répondait : "Oui mon cœur".

L'interviewée révèle par ailleurs avoir "pas mal vu pleurer" son ancien compagnon, "qui consultait régulièrement Internet pour voir ce qui s’écrivait ou lire les dernières informations sur l’enquête".

Le couple formé après une trouvaille suspecte

Comment ce couple s'est-il formé ? Alors que Séverine et son fils, qui avait connu dans son adolescence l'artisan suspecté, participe à une battue, ils font la trouvaille d'un pull, enterré.

Je l’ai invité à manger à la maison avec mon fils et des amis. Il est resté dormir, à cause du confinement. Notre histoire est partie de là.

Elle prévient les gendarmes, avant d'envoyer un cliché du vêtement à Cédric Jubillar sur Messenger [messagerie de Facebook, ndlr]. Séverine et son aîné sont persuadés de son innocence. Elle lui avait même envoyé via ce même réseau social un mot de soutien quelques jours auparavant, rembobine Paris Match. Et puis : "Je l’ai invité à manger à la maison avec mon fils et des amis. Il est resté dormir, à cause du confinement. Notre histoire est partie de là. On se faisait du bien", raconte-t-elle simplement.

Le couple se séparera quelques jours seulement après l'arrestation de Cédric Jubillar, car Séverine interceptera une conversation entre son conjoint et une femme sur les réseaux sociaux.

L'affaire Delphine Jubillar

Voilà plus d'un an et demi que la police recherche le corps de Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 ou 16 décembre 2020.

Lire aussi :

Disparition de Delphine Jubillar : deux voisines témoignent des "cris d'effroi" entendus

Cette infirmière âgée de 33 ans au moment de sa disparition, et mère de deux enfants, aurait quitté son domicile de Cagnac-les-Mines (Tarn) pour promener les chiens de la famille. Depuis, aucune trace d'elle.

Mis en examen pour "meurtre aggravé" et principal suspect dans cette affaire, son ex-époux Cédric Jubillar, avec qui elle vivait encore mais dont elle était séparée, maintient être innocent.

Placé en détention provisoire à la prison de Seysses, en Haute-Garonne, l'artisan a réclamé plusieurs fois sa remise en liberté, en attendant un procès. Toutes ses demandes ont été rejetées.

Lire aussi :

  • Affaire Delphine Jubillar : les étranges réponses de Cédric Jubillar au psychologue révélées

  • Affaire Delphine Jubillar : l’amant de la disparue et son ex-compagne ont été entendus par les juges d’instruction



Plus de "Société" :