Affaire Delphine Jubillar : cette nouvelle recherche sur laquelle ses proches fondent beaucoup d’espoir

·1 min de lecture

Une enquête qui patine... Le 15 décembre 2020, Delphine Jubillar a disparu. Alors qu'elle est sortie promener ses deux chiens vers 23 heures, la jeune maman n’est plus jamais rentrée chez elle. Depuis, les gendarmes de la brigade de recherches d’Albi et de la section de recherche de Toulouse mènent une investigation compliquée. En effet, l'infirmière de 33 ans est non seulement introuvable, mais elle n'a laissé aucune trace derrière elle. Mardi 4 mai 2021, des fouilles ont été organisées à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, entre le cimetière et le parc photovoltaïque, ont révélé jeudi 6 mais 2021 nos confrères du Parisien. Une fouille qui n'a rien donné malgré la présence d'un chien spécialisé dans les recherches de restes humains, a précisé le même jour La Dépêche.

Une recherche infructueuse qui ne fait qu'amplifier le sentiment de désespoir de la famille mais aussi des amis de la jeune femme. Me Philippe Pressecq, l'avocat des proches et amies de Delphine Jubillar a confié au Figaro, vendredi 7 mai 2021, que les investigations menées depuis le mois de décembre n'avaient permis d'isoler aucune hypothèse quant au sort de Delphine Jubillar. "Le dossier est mort, il n'y a rien, aucune piste, vide". Du côté des deux frères et de la sœur de l'infirmière, le désespoir est le même : "On ne trouve pas, mais cela ne veut pas dire que les enquêteurs ne font pas de recherches, ils n'arrêtent pas. (...) C'est terrible de se rendre compte qu'on ne trouve rien. C'est terrible pour les parties (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles