Affaire Delphine Jubillar : cette phrase lourde de sens prononcée par son fils de 6 ans

·1 min de lecture

Un témoignage clef. Si l'on en croit la version livrée par Cédric Jubillar aux enquêteurs, Louis, âgé de six ans, est le dernier à avoir vu sa maman, Delphine Jubillar, avant qu'elle ne disparaisse dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. En effet, aux alentours de 5h du matin, le père de famille contacte la gendarmerie de Cagnac-les-Mines et fait un signalement. Sur place, les gendarmes trouveront plusieurs éléments étranges dont des objets de valeur laissés par l'infirmière de 33 ans. Le mari, lui, affirme que la soirée s'est déroulée sans accroc, malgré une procédure de divorce qui pèse sur son couple. Une version contrecarrée par son fils, Louis, comme l'explique Le Nouveau Détective dans un article paru le 11 août 2021.

Tout juste âgé de six ans, Louis Jubillar a été auditionné à deux reprises par les enquêteurs de la section de recherche de Toulouse. Si l'enfant a assuré dans un premier temps que ses parents ne s'étaient pas disputés le soir du 15 décembre, il a finalement livré une tout autre version quelques jours plus tard : "Il déclare que ceux-ci se sont disputés, en échangeant des gros mots", peut-on lire. Des faits confirmés par Dominique Alzeari, le procureur de Toulouse, lors de la conférence de presse du 18 juin. Louis a également précisé avoir entendu cette phrase : "Puisque c’est comme ça, on va se séparer !", de la bouche d'un de ses parents. Un témoignage fort qui pourrait faire du tort à la défense de Cédric Jubillar.

En effet, dès ses premières auditions, l'artisan (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles