Affaire Elsa Pilarski : son compagnon Christophe Ellul confronté à sa belle-famille

·1 min de lecture

C’est une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre. Enceinte de 6 mois, Elsa Pilarski a été retrouvée morte et couverte de morsures de chien, le 16 novembre 2019 dans la forêt de Reitz, dans l’Aisne. La jeune femme de 29 ans était sortie y promener son propre animal, un American Pitbull Terrier de deux ans sunommé Curtis. Après des mois et de mois d’enquête pour comprendre ce qu’il s’était passé, et si les chiens de la chasse à courre qui avait lieu au même moment étaient impliqués, les experts ont fini par désigner Curtis comme seul coupable de la mort de sa maîtresse. "Les experts ont mesuré la taille des morsures qu’avait subies Elisa Pilarski. Ils ont mesuré la taille des mâchoires des chiens de la chasse à courre et ils ont constaté que ça n’était pas du tout compatible. Par contre ils ont mesuré la taille de la mâchoire de Curtis. Ils ont constaté que c’était compatible, mathématiquement", a fait savoir Maître Demarcq, sur France 3 régions en novembre 2020. Des analyses ADN ont ensuite validé cette hypothèse.

Jeudi 4 mars 2021, Christophe Elull, le compagnon d’Elsa Pilarski, qui était le véritable propriétaire de Curtis, a été mis en examen "pour avoir, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité (…), involontairement causé la mort". Selon le Parquet, le chien aurait en effet fait l’objet d’un dressage au mordant, une technique interdite en France "de nature à abolir toute capacité de discernement ou de contrôle" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite