Affaire Epstein : dans la tourmente, le prince Andrew met fin à "ses engagements publics"

Rien ne va plus pour le prince Andrew. Depuis plusieurs mois, le duc d'York est régulièrement cité dans l'Affaire Epstein et des témoignages l'accablent. Après avoir donné une interview, qui a été très critiquée, il a affirmé ce mercredi 20 novembre dans un communiqué mettre fin à "ses engagements publics". "Il est devenu clair pour moi ces derniers jours que les circonstances de mes liens passés avec Jeffrey Epstein sont devenues une perturbation majeure du travail de ma famille et du mien", et "j'ai demandé à Sa Majesté si je pouvais me retirer de mes engagements publics dans un avenir proche", a dévoilé le prince dans un communiqué avant de révéler qu'il avait l'aval de la reine Elizabeth II.

On reproche notamment au prince Andrew de ne pas avoir pris ses distances avec Jeffrey Epstein, le financier américain, accusé par de nombreuses jeunes femmes mineures d'agressions sexuelles, et retrouvé mort en prison. Ainsi, l'interview du prince dévoilée le 16 novembre dernier était très attendue par les sujets anglais. Mais ce dernier n'a pas été à la hauteur des espérances. Alors que certains pensaient que le prince Andrew allait avoir une pensée pour les victimes d'Epstein, ce ne fut pas le cas. Il s'est contenté de contester les accusations d'une jeune femme qui affirme avoir été forcée à avoir des relations sexuelles avec lui alors qu'elle n'était âgée que de 17 ans.

Plusieurs jours après l'entretien, les retombées sont terribles pour le prince Andrew. Alors que l'opérateur British Telecom a révélé qu'il ne soutiendrait plus un programme de financement, tant que le duc d'York en était le parrain, plusieurs universités australiennes ont annoncé via un communiqué qu'elles souhaitaient mettre un terme à leur collaboration avec le prince Andrew. Enfin, la banque Standard Chartered a choisi "pour des raisons commerciales" de ne pas renouveler son partenariat avec le duc.

A lire aussi : Affaire Jeffrey Epstein : la vidéo qui accable un peu plus le fils de la reine Elizabeth

(...) Cliquez ici pour voir la suite