Affaire Grégory : les habitants de Lépanges-sur-Vologne, où il a été retrouvé mort, déplorent le tourisme macabre

Capture d'écran 13h15, le dimanche

Le 6 novembre 2022, dans son émission 13h15, le dimanche, France 2 s’est replongée dans une affaire qui avait secoué la France, et qui continue toujours de susciter des questionnements. En effet, il s’agit de l’affaire du petit Grégory Villemin. Ce petit garçon âgé de seulement 4 ans avait été retrouvé mort, dans la soirée du 16 octobre 1984, gisant dans une rivière des Vosges dans la Vologne. Photographié lors du repêchage, l’enfant avait alors les pieds et les mains ficelés, avec son bonnet de laine qui recouvrait son visage. Cet assassinat avait très rapidement attiré l’intérêt des médias français mais également internationaux. Presque 38 ans après ce meurtre, les équipes de France 2 sont allées à la rencontre des témoins de cette affaire. Jean-Paul Moulin, le pompier qui a découvert le corps du petit Grégory, et Idalina, ont ainsi fait part de leurs souvenirs, mais ont également partagé leur point de vue concernant le déchaînement médiatique, qui avait suivi la découverte du petit corps. Ils ont notamment critiqué la présence des journalistes et photographes, lors de l’enterrement de l’enfant. "Aucun respect vis-à-vis des parents, tu te dis que ce n’est pas possible, il n’y avait pas de limite", s’est rappelée Idalina.

Mais en plus des médias, l'envie de comprendre cette affaire s’est également installée auprès de tous les curieux . Et malgré les années écoulées, l’affaire du petit Grégory attise toujours les foules. Une situation que les habitants de Lépanges-sur-Vologne, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite