Affaire Grégory : comment Jean-Marie Villemin a tué Bernard Laroche

·1 min de lecture

Le 16 octobre 1984, le corps de Grégory Villemin, âgé de quatre ans, est retrouvé dans la Vologne, pieds et poings liés par une corde. Un bonnet recouvre son visage. Le petit garçon était à quelques kilomètres seulement de sa maison. Quelques heures plus tôt, il jouait devant la maison de ses parents, Christine et Jean-Marie Villemin. Après presque trente ans d'enquête, le coupable reste inconnu. Cette affaire a fait plusieurs victimes. Persuadé qu'il est l'assassin de son fils, Jean-Marie Villemin a en effet tué Bernard Laroche. Nos confrères de BFMTV sont revenus, le 14 août 2020, sur les détails de cette journée funeste où le père de famille a commis l'irréparable.

Si le père de Grégory s'est tourné vers son cousin éloigné, c'est parce que son écriture semble présenter des similitudes avec celle du corbeau dont il était victime depuis plusieurs semaines. Arrêté le 31 octobre 1984 et placé en garde à vue, le couple Laroche est interrogé au sujet de son implication dans l'envoi de ces courriers menaçants et dans le meurtre du petit Grégory. Murielle Bolle, sœur de Marie-Ange Laroche, la femme de Bernard Laroche, assure que ce dernier a fait monter un petit garçon semblable à Grégory dans sa voiture le jour de son enlèvement. A la suite de ce témoignage, Bernard Laroche est placé en détention provisoire. La jeune fille se rétracte après un week-end passé chez sa sœur. Les mois passent et le dossier est toujours maigre. Bernard Laroche est donc relâché en février 1985.

Si le couple (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles