Affaire du "Grêlé" : le demi-frère de sa première victime Cécile, "en colère" après son suicide

·1 min de lecture

Une nouvelle accueillie avec ambivalence. 35 ans après le meurtre de la petite Cécile Bloch, le nom du tueur en série qui l'a tuée a été découvert. L'auteur de ce crime, et d'au moins quatre autres agressions et assassinats, a été identifié comme François Vérove, un ancien gendarme, père de famille. Pour Luc Richard-Bloch, le demi-frère de la jeune fille de 11 ans, première victime du violeur en série, le soulagement a d'abord primé.

"Ça y est, on l’a eu. Ça, ça a été ma réaction immédiate. J’ai senti une forme de libération", a-t-il confié dans 13h15 le samedi, sur France 2 le samedi 9 octobre 2021. Ce sentiment a vite laissé placé à de la "colère" lorsqu'il a appris ce qui a déclenché cette découverte : le "Grêlé" s'est suicidé le 30 septembre 2021 et a avoué ses crimes sans donner trop de détails, dans une lettre adressée à sa femme.

"Malheureusement, son suicide, je ne le prends non pas comme une forme de justice qu’on aurait rendue à Cécile, mais comme un véritable pied de nez envers les victimes, envers la police et envers la justice", s'est emporté le demi-frère de Cécile Bloch, assassinée dans le sous-sol de l'immeuble parisien où leur famille vivait. Il est d'autant plus marqué par cette affaire, qu'il a croisé le meurtrier avant les faits. Ce dernier faisait des allers-retours dans l'ascenseur de l'édifice du 19ème arrondissement de la capitale, et Luc Richard-Bloch a fait un trajet à son côté.

Une rencontre qui a permis, en plus des témoignages d'autres voisins qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles