Affaire Jubillar : les drôles d'habitudes de Cédric au cimetière de sa commune

Delphine Jubillar est introuvable depuis 19 mois. La mère de famille a disparu du domicile conjugal dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Depuis, gendarmes et proches se mobilisent sans relâche pour la retrouver. Si l'essentiel de l'entourage de l'infirmière est sur tous les fronts, son mari, Cédric Jubillar, est incarcéré depuis un an. Mis en examen pour homicide par conjoint le 18 juin 2021, il a exhibé des comportement si étranges que les juges d'instruction tentent désormais coûte que coûte de démontrer son implication dans la disparition de sa femme. Mercredi 20 juillet 2022, Le Nouveau Détective revient sur quelques détails troublants survenus seulement quelques mois avant son arrestation. Le peintre-plaquiste semblait être très à l'aise dans le cimetière de la commune, situé à une centaine de kilomètres de sa maison.

>>> Retour en images sur toutes les dates clefs de l'affaire Jubillar dans notre diaporama

Moins de 2km séparent la maison de briques orangées et le cimetière Saint-Dalmaze. Or, c'est dans ce rayon que le téléphone de Delphine Jubillar borne pour la dernière fois le matin de sa disparition. Si l'on estime que son mari est responsable, cela implique qu'il ne lui a fallu que quelques minutes de voiture ou de marche pour se rendre dans ce lieu de dernier repos et y dissimuler le corps de la jeune maman. Il faut dire que Cédric Jubillar connaissait bien les lieux. "Il m’a montré les joints des tombes, en me faisant un cours sur les plus récents et les plus anciens. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles