Affaire Jubillar : cette hypothèse à laquelle les proches de Delphine refusent de croire

·1 min de lecture

La disparition de Delphine Jubillar soulève encore beaucoup de questions. Depuis plus de huit mois, les enquêteurs en charge du dossier ne cessent d'émettre de nouvelles hypothèses. La mère de famille aurait-elle été victime d'un rôdeur malintentionné ? Est-ce le résultat d'une dispute qui a mal tourné avec Cédric ? L'amant de la jeune femme est-il impliqué dans l'affaire ? Tant de questions, dont la plupart restent, à ce jour, sans réponse. Mais pour la famille et les amis de Delphine une chose est sûre, c'est qu'elle n'est pas partie de son plein gré.

Nous sommes dans la nuit mardi 15 au mercredi 16 décembre 2020, soit quelques jours avant les fêtes de fin d'année, quand Delphine Jubillar se volatilise sans laisser de trace. Si le climat de tension au sein du domicile familiale a permis aux enquêteurs d'étudier la piste d'un départ volontaire, les proches de l'infirmière restent persuadés qu'elle n'est pas partie sur un coup de tête. Surtout, à seulement quelques jours de fêter Noël auprès des siens.

"Laisser ses enfants seuls au domicile pour partir volontairement ? C'est inimaginable. L'idée même est impensable connaissant Delphine. Elle ne les aurait jamais laissés seuls dans de telles circonstances", a assuré Laurent Nakache-Haarfi, avocat des parties civiles, dans l'émission Chroniques criminelles diffusée samedi 4 septembre 2021 sur TFX. Désormais, les enquêteurs étudient la piste criminelle. Cedric Jubillar a d'ailleurs été mis en examen pour "homicide volontaire par conjoint". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles