Affaire Jubillar : la justice dément toute faveur envers son codétenu

Le corps de Delphine Jubillar reste introuvable.
Le corps de Delphine Jubillar reste introuvable.

Les aveux du prétendu confident de Cédric Jubillar cachent-ils quelque chose ? Jeudi, Cédric Jubillar, soupçonné d'avoir tué sa femme Delphine disparue fin 2020, a été confronté à un ancien codétenu au discours confondant. Il assure que le peintre plaquiste lui a avoué en prison être l'auteur du meurtre. Mais cette confrontation n'a pas donné grand-chose. « Chacun est resté sur ses positions », a déclaré l'un des avocats de Cédric Jubillar, Jean-Baptiste Alary, à l'issue de quatre heures de confrontation devant les juges d'instruction.

À la suite des déclarations de cet homme qui a occupé une cellule à côté de celle de Cédric Jubillar, des recherches d'ampleur pour tenter de trouver le corps de l'infirmière disparue avaient été entreprises en vain début 2022. Le témoignage de l'ancien détenu avait également provoqué, mi-décembre 2021, le placement en garde à vue de la nouvelle compagne de Cédric Jubillar. D'après ce témoignage, elle était susceptible de savoir où trouver le corps de Delphine. Elle est cependant ressortie libre, après un jour et demi de garde à vue, sans être mise en examen.

« Pas de faveur en échange de sa déposition »

Autant de détails qui sèment le doute sur les confidences de ce codétenu. Selon les informations de La Dépêche, la justice écarte les rumeurs qui allaient bon train après la confrontation infructueuse, selon lesquelles l'homme était passé aux aveux en échange d'une sortie de prison anticipée. Dans un communiqué révélé par nos c [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles