Affaire Jubillar : l'enquête "truquée" ? La lourde accusation de Cédric

Il a passé plusieurs heures seul à seul avec Cédric Jubillar. Lors de la mise en examen et l'incarcération du mari de Delphine Jubillar, le 19 juin 2021, les juges d'instruction ont demandé une expertise psychologique pour établir plus précisément le profit du plaquiste, soupçonné d'être à l'origine de la disparition toujours mystérieuse de l'infirmière. Durant ses séances à la prison de Seysses, Cédric Jubillar s'est longuement confié au psychologue clinicien au sujet de ses conditions de détention, mais aussi sur l'enquête menée depuis que Delphine Jubillar s'est volatilisée dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Selon lui, les juges et enquêteurs "ne savent pas où chercher" pour trouver des indices ou des preuves, comme l'écrivait le professionnel dans un rapport dévoilé par Le Parisien lundi 29 août 2022. "Sur moi, ils n’ont rien trouvé et pourtant je suis enfermé", ajoutait Cédric Jubillar. Au fil de ses rencontres avec le psychologue chargé d'établir cette expertise, le plaquiste a fait part de ses doutes. D'après lui, l'enquête pourrait être truquée. "Les gendarmes ont maquillé les preuves : le sang sur le pyjama, la voiture changée de place, plein de petits trucs comme ça", s'est-il agacé, évoquant plusieurs pistes sur lesquelles les enquêteurs ont travaillé au fil des mois.

>>> Retour sur toutes les dates clés de l'affaire Jubillar en images dans notre diaporama

Cédric Jubillar a aussi formulé cette accusation lors de ses deux rencontres avec un psychiatre, le 1er juillet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite