Affaire Jubillar : les proches de Delphine dénoncent les fausses informations qui circulent

Depuis le premier jour de cette enquête, les amies et la famille de Delphine Jubillar sont mobilisés. Ils sont de toutes les battues, de toutes les recherches et organisent même leurs propres opérations pour tenter de retrouver la mère de famille disparue. Régulièrement, ils partagent des informations sur la page Facebook "Soutiens aux familles de Delphine Aussaguel (sic)" pour aider les investigations à avancer. Ils partagent également des messages d'amour en direction de l'infirmière, ainsi que des coups de gueule. Mardi 31 mai 2022, l'administratrice de la page a tenu à mettre en garde les abonnés contre de fausses informations qui circuleraient en ligne sur l'affaire, ainsi qu'à passer un message aux personnes à l'origine de celles-ci. Une mise en garde qui survient un jour seulement après le premier témoignage public de Marco, l'ex-codétenu de Cédric Jubillar.

Retour en images sur toutes les dates clés de l'affaire Jubillar dans notre diaporama

L'expression d'un ras-le-bol. Dans ce message posté sur Facebook, les proches de Delphine Jubillar s'adressent directement à la ou aux personnes responsables de la diffusion de "fausses informations". Ils rappellent qu'ils ont "l'autorisation et le soutien des gendarmes, concernant les recherches [qu'ils organisent] régulièrement", mais aussi "l'autorisation et le soutien de la famille concernant les recherches". "Il ne sert à rien de nous dénigrer, de faire croire aux membres que vous avez des informations via les enquêteurs, car (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles