Affaire Jubillar : ces puits qui intéressent les habitants de Cagnac-les-Mines

La mobilisation ne faiblit pas. 18 mois après la disparition mystérieuse de Delphine Jubillar en pleine nuit, ses proches continuent de conserver l'espoir de la retrouver un jour. Régulièrement, ses amies organisent des battues aux alentours du domicile qu'occupait le couple et ses deux enfants à Cagnac-les-Mines, pour tenter de trouver des indices ou la dépouille de l'infirmière. De plus en plus, les volontaires viennent avec du matériel de pointe pour ne rien rater. Ce qui, parfois, génère de faux espoirs. Dimanche 10 juillet 2022, une trentaine de personnes sont venues de toute l'Occitanie pour participer aux recherches et fouiller la forêt. Nos confrères de La Dépêche étaient sur place pour interroger ces personnes dont la détermination permet à l'affaire de rester vivante dans les esprits.

>>> Retour en images sur toutes les dates clefs de l'affaire Jubillar dans notre diaporama

"C’est en cherchant que nous la retrouverons", peut-on lire sur une publication de la page Facebook Soutiens aux familles de delphine aussaguel (sic). Presque tous les dimanches et jours fériés, les amies de Delphine Jubillar et quelques volontaires se lancent dans leur propre enquête, en marge de celle menée par les forces de l'ordre. Là encore, elles ont appelé à la mobilisation pour "de nouvelles recherches", le 10 juillet 2022. Le rendez-vous était donné à 9h sur le parking de l’église Notre-Dame-de-la-Drèche. Un homme s'est présenté au lieu de rendez-vous avec de nombreux équipements. Corde, lampe, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles