Affaire Maëlys : la tombe de la petite fille pillée, sa mère lance un appel désespéré aux voleurs

La famille de Maëlys ne peut décidément pas pleurer la petite fille en paix. Vendredi 22 novembre 2019, RTL révèle que la tombe de la fillette a été la cible de plusieurs vols. Une offense intolérable pour la mère de Maëlys, qui se dit “scandalisée”. Le 27 août 2019, à l’occasion du deuxième anniversaire de la mort de Maëlys, Jennifer De Araujo est venue déposer la statue d’un ange sur la tombe de sa fille. La mère, qui vient régulièrement se recueillir au cimetière de la Tour-du-Pin (Isère), a constaté le vol de celle-ci. Le 5 novembre aurait dû être le onzième anniversaire de Maëlys. Pour lui rendre hommage, sa grand-mère était venue déposer des pots de chrysanthèmes, qui ont également été dérobés. Indignée face à ce manque de respect pour la sépulture de l’enfant, Jennifer De Araujo a bien l’intention de porter plainte pour vol.

⋙ Nordahl Lelandais : ses confessions glaçantes sur le meurtre de Maëlys

Au-delà de la colère, la mère de Maëlys souhaite surtout honorer sa défunte fille. C’est pourquoi elle appelle le ou les voleurs à rapporter le larcin sur la tombe. Mais la fureur de la famille est d’autant plus forte que ces actes odieux ne sont pas le fruit du hasard. Il est impossible que les malfaiteurs n’aient pas pris conscience qu’il s’agissait de la dernière demeure de Maëlys De Araujo. En effet, le nom de l’enfant est parfaitement visible sur la pierre tombale et de nombreuses photographies sont disposées tout autour. Sur les réseaux sociaux, cette histoire a réellement révolté les internautes. “Ignominie”, “aucun respect”, “dégueulasse”, “quelle honte”, “ignoble”, la twittosphère ne manque pas de vocabulaire lorsqu’il s’agit de faits aussi ahurissants. Certains messages sont bien plus violents dans leurs mots, mais démontrent toujours aussi bien la colère de la France. Ces derniers sont évidemment rejoints par les habitants de la Tour-du-Pin, interrogés par Le Parisien. “C'est une honte. Un scandale. Aller voler sur la tombe d'une petite fille assassinée, c'est

(...) Cliquez ici pour voir la suite