Affaire Olivier Duhamel : Bernard Kouchner a été entendu pour s'expliquer sur son silence

·2 min de lecture

D'après les informations du JDD en kiosque dimanche 28 mars 2021, Bernard Kouchner a été entendu par la police en début de semaine, pour s'expliquer sur le silence autour des agressions sexuelles dont son fils accuse Olivier Duhamel.

Bernard Kouchner s'est exprimé auprès de la police. Mardi 5 janvier 2021, le parquet de Paris ouvrait une enquête contre Olivier Duhamel, accusé d'inceste sur son beau-fils. "Le parquet de Paris a ouvert ce jour une enquête des chefs de viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans et viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité", avait annoncé le procureur de la République, Rémy Heitz, dans un communiqué relayé par l'AFP. Un scandale qui remonte à la fin des années 1980, et révélé par Camille Kouchner, qui a publié un livre coup de poing intitulé La Familia grande (éd. Seuil). Dans ce contexte, Bernard Kouchner a été entendu mardi 23 mars 2021, rapporte le JDD en kiosque dimanche 28 mars 2021. L'ultime étape, a priori, avant la convocation d'Olivier Duhamel.

Lors de cette audition, Bernard Kouchner a dû s'expliquer sur le silence autour du lourd secret de famille, dont l'ancien ministre des Affaires étrangères et européennes avait été mis au courant en 2011 d'après nos confrères. L'homme politique de 81 ans "a expliqué qu'à l'époque des faits, il était souvent absent", rapporte le JDD. À la fin des années 1980, le médecin entre en politique. En 1988, il est nommé secrétaire d'État chargé de l'insertion sociale. Puis, quatre ans plus tard, il devient ministre de la Santé et de l'Action humanitaire, sous le mandat présidentiel de François Mitterrand, qu'il a soutenu lors de la campagne électorale. Aux enquêteurs, Bernard Kouchner a précisé qu'il n'avait pas pris la parole au sujet de l'inceste dont son fils aurait été victime, à la demande de ce dernier qui refusait de porter plainte. Dans son livre, Camille Kouchner écrit que son père aurait voulu "péter la gueule" d'Olivier Duhamel. Il se serait finalement résigné à la volonté de son fils. (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :