Affaire Priscilla Majani : la mère, en fuite pendant 11 ans avec sa fille, condamnée à de la prison ferme

© OceanProd / iStock

Elle a également été condamnée à verser 30 000 euros à son ex-époux.

Une mère, en fuite plus de 11 ans à l'étranger avec sa fille après avoir accusé le père de viol et d'agression sexuelle sur l'enfant, a été condamnée mercredi en appel à deux ans et neuf mois de prison ferme pour « soustraction d'enfant ».

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a en revanche relaxé Priscilla Majani des chefs de dénonciations calomnieuses et mensongères envers son ex-mari, mais a ordonné son maintien en détention, ainsi que sa privation de droits civiques, civils et de famille pendant trois ans. Elle a également été condamnée à verser 30 000 euros à son ex-époux au titre du préjudice moral.

Mme Majani, 48 ans, avait été condamnée en septembre devant le tribunal correctionnel de Toulon (Var) à cinq ans de prison, peine cumulant deux précédentes condamnations prononcées contre elle pour les différents chefs d'accusation en 2015 et 2016, alors qu'elle était en fuite.

Accusation de viol et d’agression sexuelle sur leur fille

Lors de son procès en appel en novembre à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), l'avocat général avait requis cinq ans de prison dont quatre fermes pour les quatre chefs d'accusation. Il avait notamment souligné l'importance du « traumatisme de la fille » de l'ancien couple, résultat d'une « séparation particulièrement conflictuelle » notamment autour de la garde de l'enfant.

Mme Majani avait disparu avec sa fille de cinq ans en 2011, après avoir accusé le père de viol et d'agression sexuelle sur...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi