Affaire Richard Berry : sa fille Coline auditionnée par la brigade des mineurs

·2 min de lecture

Depuis le début du mois de février 2021, soit un mois après les accusations contre Olivier Duhamel, une nouvelle affaire d’inceste est au centre de l’attention des Français : l’affaire Richard Berry. Le 21 janvier dernier, la fille aînée de l’acteur a porté plainte contre lui et son ex-femme Jeane Manson pour des faits de viols, d’agressions sexuelles et de corruption de mineur. Deux semaines plus tard, dans les colonnes du Monde, Coline Berry livrait un terrible témoignage sur les “jeux sexuels” qu’elle aurait subis durant l’enfance. “C’est cette enfant, celle qui était embrassée par son père sur la bouche avec la langue, celle avec qui son père n’a jamais eu la moindre pudeur, celle qui a dû participer à ses jeux sexuels dans un contexte de violences conjugales notoires, c’est elle qui a déposé plainte”, avait-elle également indiqué dans sa story Instagram.

Malgré la prescription des faits – qui seraient survenus au milieu des années 80 – le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire le 25 janvier 2021. Et c’est finalement le 11 février que Coline Berry a été entendue par les enquêteurs. Son avocate, Me Karine Shebado, a fait savoir à l’AFP que sa cliente était arrivée dans la matinée à la brigade de protection des mineurs afin d’être auditionnée en tant que témoin. Il s’agit de la toute première audition dans le cadre de ce dossier, qui était initialement prévue deux jours plus tôt, comme l’a affirmé Cécile Ollivier, cheffe-adjointe du service police-justice de BFMTV.

Cet entretien, au cours duquel Coline Berry devra “préciser ce qui est dans sa plainte et donner le plus de détails possible”, pourrait durer “plusieurs heures”. Les enquêteurs cherchent également à s’assurer que les faits sont bel et bien prescrits, et à savoir s’il y a eu d’éventuelles autres victimes. De son côté, Richard Berry sera lui aussi bientôt entendu pour donner sa version.

Pour rappel, l’acteur reste présumé innocent jusqu’au jugement de cette affaire.

A lire aussi : Affaire Richard (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite