Affaire Sophie Le Tan : au procès, la question de la préméditation de Jean-Marc Reiser

© Elyxandro Cegarra / SOPA / SIPA

Assassinat méticuleusement préparé ? Ou déchaînement de violence incontrôlé ? Après plus d'une semaine de débats, la cour d'assises du Bas-Rhin rend mardi son verdict à l'encontre de Jean-Marc Reiser, qui a reconnu avoir tué et démembré l'étudiante strasbourgeoise Sophie Le Tan mais nie farouchement toute préméditation.

Avant de se retirer, les jurés entendront une dernière fois Jean-Marc Reiser, contre lequel a été requise lundi la réclusion criminelle à perpétuité avec 22 ans de sûreté, la peine maximale. Celui qui s'est défendu pied à pied durant son procès aura la parole à 9h, au terme d'un procès très médiatisé.

Les six jurés et les trois juges s'enfermeront ensuite dans la salle des délibérés pour répondre à deux questions : Jean-Marc Reiser, 61 ans, a-t-il volontairement tué Sophie Le Tan, dont le squelette incomplet n'a été retrouvé qu'en octobre 2019, plus d'un an après sa disparition, le 7 septembre 2018, jour de ses 20 ans ? Et a-t-il prémédité le crime qui lui est reproché ?

« Hasard regrettable »

Cette question de la préméditation renferme tout l'enjeu du procès. Si Jean-Marc Reiser a reconnu à l'audience, comme il le fait depuis janvier 2021, avoir tué Sophie, il nie en revanche toute volonté homicide et, surtout, toute préméditation : jamais il n'a préparé ni voulu sa mort. Lui et ses trois avocats l'ont martelé : c'est un « hasard regrettable » qui a mis Sophie Le Tan sur sa route. Le 7 septembre, il l'aperçoit alors qu'il est en bas de chez lui. Elle venait visiter son appartement qu'il avait mis en location via un site internet, mais lui avait oublié ce rendez-vous après avoir passé la nuit précédente à boire.

Selon sa version, c'est chez lui, après la visite, que les choses ont dégénéré : le rejet par la jeune...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles