Affaire Sophie Le Tan : les larmes d'un membre de sa famille bouleversent les téléspectateurs

·1 min de lecture

C'est un meurtre qui a bouleversé la France entière. Le 7 septembre 2018, Sophie Le Tan, une jeune étudiante de vingt ans, est portée disparue alors qu'elle se rendait à une visite d'appartement à Schiltigheim près de Strasbourg. Rapidement, sa disparition inquiète sa famille qui lance un appel à témoins. Quatre jours plus tard, le parquet de Strasbourg ouvre une enquête pour enlèvement et séquestration et s'intéresse de très près au propriétaire du logement. Et pour cause, Jean-Marc Reiser, âgé de cinquante-neuf ans, possède un lourd passé judiciaire. Le 19 janvier 2021, ce dernier avoue avoir ôté la vie de Sophie Le Tan. Laurent, le cousin du père de la jeune femme, était invité dans Ça commence aujourd'hui sur France 2 pour donner des nouvelles de la famille.

"C'était une fille très pétillante, très joyeuse, très sûre d'elle, elle savait ce qu'elle voulait", a commencé Laurent. "Elle avait envie de vivre, se débrouiller toute seule (...) C'est peut-être une raison pour laquelle il y a eu cette tragédie", a confié le cousin du père de Sophie Le Tan. Pour résumer les étapes de l'enquête aux téléspectateurs, Faustine Bollaert, bouleversée par le récit de son invité, propose de revoir un extrait de JT d'il y a deux ans. Des images que Laurent n'a pas supportées : "C'est très dur de voir la maman pleurer", a-t-il expliqué à Faustine Bollaert, avant de laisser couler quelques larmes. Une émotion d'autant plus vive que Jean-Marc Reiser a avoué le meurtre de Sophie Le Tan il y a seulement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite