Affaire Troadec : dernière ligne droite avant le procès, Hubert Caouissin "est combatif"

·1 min de lecture

C'est un procès exceptionnel qui s'ouvre mardi 22 juin 2021. Hubert Caouissin, meurtrier présumé de la famille Troadec, comparaît devant la cour d'assises de Loire-Atlantique à Nantes pour "meurtres suivis de crimes" et "atteinte à l’intégrité d’un cadavre", plus de quatre ans après la disparition de Pascal et Brigitte Troadec, ainsi que leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte. Quelques jours avant ces trois semaines d'audience, l'équipe de Sept à huit diffusé sur TF1 dimanche 20 juin 2021, Thierry Fillion, l'un des avocats de l'employé de la base navale de Brest, qui a avoué avoir assassiné son beau-frère, s'est exprimé sur l'état d'esprit de son client.

"C'est assez lourd", a confié le défenseur d'Hubert Caouissin. Et de préciser : "Ça risque d'être assez pesant pour tout le monde. Il y a une cellule psychologique qui a été prévue pour aider les jurés au cas où les débats seraient trop difficiles à affronter, à supporter compte tenu des faits eux-mêmes, quand ils vont être évoqués." Thierry Fillion et Patrick Larvor - le second avocat de l'auteur présumé de ce massacre - se sont rendus à la maison d'arrêt de Nantes, pour rendre visite à leur client. Ils ont passé trois heures avec l'homme de 50 ans, pour le préparer à son procès. "Il est combatif, je pense qu'il a envie de faire en sorte qu'on le croie", a déclaré Thierry Fillion à nos confrères, avant de poursuivre : "Il récuse tout sentiment de haine et tout sentiment d'envie vis-à-vis de l'argent ou de l'or. Ce n'était (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles