Afrique du Sud : 18 personnes tuées par la police dans une fusillade

Après 1h30 de fusillade, 18 personnes ont été tuées par la police sud-africaine, affirmant avoir ciblé des suspects qui voulaient attaquer un véhicule de transport de fonds.

Dix-huit personnes ont été tuées vendredi par la police dans une fusillade dans la province sud-africaine de Limpopo (nord-est), la police affirmant avoir ciblé des suspects qui voulaient attaquer un véhicule de transport de fonds.

"Dès que la police s'est approchée, le groupe de suspects a commencé à tirer et la police a répliqué. Seize hommes et deux femmes sont morts sur place", a indiqué dans un communiqué la police sud-africaine.

Un policier a été "très sérieusement blessé", a indiqué à la presse Fannie Masemola, commissaire de police à Makhado, dans la province de Limpopo, situé à environ 430 km au nord-est de Johannesburg. La fusillade a duré une heure trente, a-t-elle précisé.

Le même cas l'an dernier

Selon la police, qui suivait les mouvements des suspects depuis plusieurs jours, une enquête avait été ouverte en janvier avec l'aide des services de renseignement.

"Notre intention était de les arrêter avant qu'ils ne commettent leur délit", a-t-elle dit.

L'an dernier, dix suspects voulant s'emparer d'un transport de fonds avaient été tués après qu'ils avaient tiré sur un hélicoptère de la police et blessé le pilote, déclenchant la riposte de la police.

En mai, le ministre de la Police Bheki Cele avait évoqué une hausse de 20% des attaques de véhicules de transport de fonds, avec 64 affaires recensées au cours des trois premiers mois de l'année.

Les statistiques en matière de crimes et délits, présentées par le ministre en direct à la télévision chaque trimestre, se sont envolées au cours des derniers mois dans un pays qui enregistre l'un des taux de criminalité les plus élevés au monde.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Afrique du Sud : au moins 64 morts dans un incendie à Johannesburg