Agacé par des questions, le Premier ministre thaïlandais asperge des journalistes de gel hydroalcoolique

·1 min de lecture

Les relations entre politiques et journalistes sont parfois… tendues. On pense souvent à celles, tumultueuses (et c’est un euphémisme), qu’entretenait le 45e président des Etats-Unis, Donald Trump, avec les médias. La France n’est pas en reste : Marine Le Pen (RN), Jean-Luc Mélenchon (FI) ou encore François Fillon (LR) n’ont pas hésité à vilipender les médias sur la place publique. Cette fois, c’est le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-o-cha, qui a fait parler de lui à ce sujet. L’homme politique de 66 ans, visé en septembre 2020 par une manifestation demandant sa démission, a pour sa part usé d’une technique pour le moins originale pour marquer son mécontentement à l’égard des journalistes, comme le montre une vidéo relayée par The Guardian mardi 9 mars 2021. Face aux questions déplaisantes sur les manifestations et les rumeurs de remaniement, Prayut Chan-o-cha a tout simplement aspergé très longuement les journalistes de gel hydroalcoolique en quittant la scène qui lui servait de tribune lors de sa conférence de presse.

Prayut Chan-o-cha, issu du parti politique Palang Pracharat (national-conservateur et favorable à la junte militaire) était notamment interrogé sur la démission forcée de trois ministres issus du groupe Comité populaire de réforme démocratique et sur leurs postes vacants. Les trois hommes avaient été reconnus “coupables d’insurrection, d’obstruction aux élections et d’envahissement des biens lors des manifestations de 2014 contre le gouvernement de Yingluck (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite