Publicité

"Une agression contre le service public" : Delphine Ernotte répond aux chaînes privées

La réponse ne s'est pas fait attendre. Une semaine après la lettre envoyée par l'Association des chaînes privées (ACP) pour dénoncer les "avantages compétitifs" dont bénéficiait le service public, Delphine Ernotte riposte. La présidente de France Télévisions répond ce mercredi 17 mai à ce courrier adressé à la Première ministre et qui témoigne, selon elle, "d'une très grande fébrilité". Dans les colonnes du Figaro, elle regrette "une agression caractérisée contre le service public", déçue que ses homologues du privé ne lui aient pas "passé un coup de fil". "Ils ont dû perdre mon numéro", ironise-t-elle.

L'ACP, qui réunit TF1, M6, Canal+ et Altice (BFM, RMC...), s'est agacée jeudi 12 mai du manque de clarté concernant les missions et les financements dont jouit le service public. Selon elle, la politique éditoriale du groupe bénéficie d'"asymétries juridiques qui lui sont favorables" et lui permettent de proposer sur France 2 particulièrement, "des programmes de plus en plus proches de ceux diffusés sur [ses] antennes". "Notre offre singulière creuse toujours plus son sillon", rétorque Delphine Ernotte citée dans Le Figaro. "C'est le fruit de choix éditoriaux radicaux que nous avons pris pour toujours plus exposer la création, la culture, la proximité." Elle ajoute que le groupe public est contraint à des "obligations beaucoup plus strictes que celles des chaînes privées et sont [qui] scrupuleusement observées par l'Arcom". "Notre cahier des charges a été fixé par l'État. Il est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : LVMH et Hermès ont dopé le CAC 40 cette année, stop ou encore ? Le conseil
Bourse : le risque de récession monte aux Etats-Unis, la France et l’Europe peuvent-ils y échapper ?
Le rachat de Credit suisse par UBS lui permettra de faire un gain faramineux
Iliad (Free) : le bénéfice net en chute libre au premier trimestre
Bourse : Thales, le géant de la high-tech et de la défense, a-t-il encore du potentiel ? Le conseil