Ail, oignon, échalote… quand les planter dans mon potager ?

© iStock

Lorsque l’automne pointe le bout de son nez, les plantations reprennent de plus bel au potager. Et ce sont les Alliacés, la famille de plantes qui regroupe l’ail, l’oignon ou encore l’échalote, qui ouvrent le bal des festivités. Si certaines variétés sont plus adaptées aux plantations d’automne, d’autres préféreront celles de l’hiver ou du printemps. Sans oublier qu’il faut tenir compte des conditions climatiques.

Si la plupart des Alliacés sont à planter à la fin de l’hiver, certaines variétés spécifiques comme l’ail violet, l’ail blanc, l’échalote grise, l’échalote roise longue ou encore l’oignon blanc peuvent être plantés dès le début de l’automne. Plus résistantes, ces variétés pourront survivre au froid de l’hiver.

Suivent alors l’ail rose, les oignons rouges et l’échalote rose demi-longue qui, quant à eux, pourront être mis en terre dès le mois de février au potager.

Les autres variétés, plus classiques, devront patienter les beaux jours pour être plantées. Dans le cas où les gelées sont tardives, il est recommandé d'attendre la fin mars ou début avril pour réaliser les plantations. De plus, le sol doit être ressuyé (que la terre soit en train de sécher) avant de procéder aux semis et plantations. S'il y a un excès d'eau dans le sol, vos différents semis ne prendront pas.

Pour réussir votre plantation d’ail, d'oignon ou d’échalote, veillez à placer le germe vers le haut, qu'il s'agisse de celui d'un bulbe, d'un caïeu ou d'une gousse. Selon la nature du sol, les plants doivent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite