Ail, oignon… 4 conseils pour planter des condiments au jardin

© iStock

L’ail, l’oignon et l’échalote doivent être plantés à la fin de l’automne pour certaines variétés productives spécifiquement automnales (ail blanc et violet par exemple) qui résistent bien au froid. Pour les autres (ail rose et rouge entre autres), il est aussi possible de les planter dès le début du printemps (pour une meilleure conservation), notamment si vous habitez dans le sud de la France. Dans les régions moins ensoleillées, la plantation s’effectue à partir du mois de décembre, ou à la fin de l’hiver dans les régions particulièrement froides.

L’ail, l’oignon ou l’échalote apprécient les zones ensoleillées et une terre peu humide (au risque de voir les bulbes pourrir). Ils ne nécessitent par ailleurs que de peu d’eau. La récolte s’effectue par temps sec, lorsque les feuilles sont en partie desséchées.

La plantation des condiments dans votre jardin doit s’effectuer à 3 centimètres de profondeur. Dans les régions humides, cultivez-les sur une petite butte d’une douzaine de centimètres de haut. Espacez chaque plant (ou gousse) d’une quinzaine de centimètres en les disposant en quinconce. Placez la partie pointue dirigée vers le haut. Cette partie doit être à la limite de la terre qui recouvre la gousse (elle doit juste très légèrement dépasser).

Les plantations de condiments nécessitent peu d’entretien, mais il faut prévoir une ou deux sessions de binage lorsque les feuilles feront leur apparition. Enfin, notez qu’après avoir cultivé de l’ail, il est recommandé de cultiver d’autres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite