Airbus : au Bangladesh, Macron annonce un engagement de Biman pour 10 A350, “une vraie percée” face à Boeing

Nouvelle commande chez Airbus. Emmanuel Macron a défendu ce lundi 11 septembre au Bangladesh sa "troisième voie dans l'Indopacifique" tiraillé entre les Etats-Unis et la Chine, et évoqué un "engagement" d'une compagnie bangladaise en faveur d'un futur achat de dix A350 de l'avionneur européen Airbus. "Je vous remercie pour le choix de confiance pour l'aéronautique européenne, et l'engagement sur ces dix A350 d'Airbus est un point important", a déclaré le président français devant la presse aux côtés de la Première ministre bangladaise Sheikh Hasina.

Selon son entourage, les deux parties "travaillent à finaliser un contrat" entre la compagnie locale Biman et Airbus. Biman ayant jusqu'ici toujours acheté des Boeing américains, il s'agirait d'une "vraie percée" et de la traduction de la volonté française de "conquérir de nouveaux terrains", selon la délégation française. Le montant d'un tel contrat dépasserait 3,2 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) s'il est finalisé et si l'on s'en tient au dernier prix catalogue communiqué par Airbus. Le prix catalogue est toutefois rarement appliqué en raison des rabais consentis. Au-delà de ces tractations commerciales, M. Macron a redit vouloir "bâtir une nouvelle page" dans les relations avec Dacca.

"Nous partageons le même attachement aux valeurs démocratiques, à l'Etat de droit et aux droits de l'homme, triptyque sans lequel il ne saurait y avoir de développement durable", a-t-il estimé, évoquant aussi une "communauté de vues stratégiques" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite