Alaïa : que penser de la première collection de Pieter Mulier ?

C’était l’événement de ce début de Fashion Week Haute Couture. Pieter Mulier, fraîchement arrivé à la direction artistique d’Alaïa en février dernier, présentait hier soir sa toute première collection automne-hiver 2021-2022.Dans une atmosphère de déconfinement sur le fil, la semaine de la Haute Couture emboîte le pas de celle qui présentait les collections masculines. De grandes attentes pleuvent en amont de ce calendrier bien chargé qui risque de donner le « la » pour les prochaines semaines mode et même pour la rentrée de septembre. Si les maisons avaient le feu vert de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode pour défiler en présentiel, nombreuses sont celles qui ont préféré opter pour un mode de présentation en deux temps : premièrement sur rendez-vous pour les professionnels du secteur, puis une divulgation en vidéo sur leurs réseaux sociaux. Cependant, pour son premier défilé dans le temple de la perfection Alaïa, Pieter Mulier a privilégié la bonne vieille méthode du défilé en public. Des invités, triés sur le volet, ont donc pu assister aux premiers pas du créateur belge au sein de cette institution à laquelle les fans de mode sont si attachés. Le glamour n’est pas mortQuatre ans après la disparition du plus petit des grands hommes, Azzedine Alaïa, on se demandait ce qu’allait bien pouvoir devenir la maison. Mais la nouvelle direction a su tordre le cou aux rumeurs qui l’annonçait terminée. Mieux encore, elle ressuscite le glamour et la mode over-the-top avec cette collection Haute-Couture automne-hiver 2021-2022. Pieter Mulier, connu pour avoir été le bras droit de Raf Simons pour sa marque éponyme, proposait une ode au génie d’Azzedine Alaïa sur un catwalk sauvage à proximité du siège historique de la marque. Une déclaration qui a pris la forme d’une lettre déposée sur les sièges de chaque invité. Comment passer derrière celui qui semble avoir inventé un style à part entière ? C’était là le défi qu’avait Pieter Mulier. Résultat ? Il s’en est sorti avec brio. Les premières silhouettes sont du pur Alaïa à la sauce 2021 : des corsets iconiques, des capuches insolentes et mystérieuses et des étoffes presque royales… Le designer a réussi l’incroyable en mariant les silhouettes phares de la maison avec une esthétique glamour, minimaliste et contemporaine. Des franges, des jeux de transparence et des spartiates cuissardes à en perdre la tête… On rêve tous de faire notre come-back sur le dancefloor en Alaïa. En images, les plus belles silhouettes du défilé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles