Alain Bashung : les révélations de ses proches sur sa tentative de suicide en 1982

·1 min de lecture

Alain Bashung a eu une enfance difficile. Né de père inconnu, il était raillé par ses camarades d'école qui l'insultaient de "bâtard". L'absence de ce père a été durant des années l'un des grands fardeaux de l'artiste. " 'Ton père c’est pas ton père', m'a lancé un gamin. C’était pas très équilibré tout ça.", avait confié Alain Bashung comme le rapportent nos confrères de Télé-Loisirs, à l'occasion de la diffusion du documentaire biographique Osez Bashung sur France 4, dimanche 29 août 2021. Ce père absent ne l'empêche pas de rêver de musique.

Dès l'adolescence, Alain Bashung est guidé par sa passion mélomane. Membre d'un groupe, il est repéré par Philips qui lui fait signer un contrat en 1966. Désormais soutenu par une maison de disque, l'auteur et interprète aurait pu voir son horizon s'éclaircir. Pourtant, du haut de ses 19 ans, Alain Bashung sombre dans les méandres de l'addiction. "J’étais un looser, j’ai plongé dans la drogue, j’en avais rien à faire de ne pas me réveiller le lendemain. Et un jour, je me suis dit que je ne pouvais tomber plus bas et que je ne pouvais donc que remonter", avait-il confié lors d'un entretien dont l'extrait est dévoilé dans le documentaire. Finalement, ce n'est qu'après cette très longue période de descente aux enfers que l'artiste a un jour un déclic : "J’ai arrêté la drogue parce que j’avais pas assez de fric, sinon j’étais un bon client."

C'est en 1980 qu'Alain Bashung se ressaisit. Le chanteur sort la tête de l'eau et parvient à enfin convaincre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles