Alain Delon : quel candidat soutient-il pour l’élection présidentielle de 2022 ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un soutien de choix. Dans Elysée 2022, la nouvelle émission politique de France 2 diffusée le jeudi 23 septembre, Léa Salamé et Thomas Sotto ont montré à Valérie Pécresse un extrait d'une interview d'Alain Delon, dans laquelle il fait son éloge. La journaliste a fait monter le suspense et a introduit la séquence. "On va terminer cette première partie avec un clin d’oeil, un sourire. Cela concerne vos soutiens : il y a deux personnalités qui a priori n’ont rien à voir l’un avec l’autre qui vous soutiennent", a-t-elle déclaré. Avant que les propos tenus par l'ami de Jean-Paul Belmondo ne soient relayés. "J’ai beaucoup d’amitié pour elle, je l’aime beaucoup, oui. C’est à peu près la seule femme que je souhaiterais à la présidence. Il n’y en a pas d’autres", a déclaré l'acteur de légende devant les caméras de TV5 Monde, en juillet 2021, à propos de la candidate à l'élection présidentielle de 2022.

Le deuxième soutien présenté dans l'émission est Maître Gim's. À la question "Plutôt Delon ou plutôt Gim's ?", la présidente de la région Île-de-France ne s'est pas prononcée, mais a concédé à propos d'Alain Delon : "J’adore le cinéma, j’ai une passion absolue pour le cinéma et le septième art."

Ce choix n'est pas surprenant venant du Jaguar. Interviewé par Léa Salamé dans Stupéfiant en 2017, l'icône avait affirmé : "J’ai toujours été un homme de droite." S'il soutenait Nicolas Sarkozy, il s'est rabattu sur Alain Juppé après avoir été déçu par l'ancien président de la République. "Nous avons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles