• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alain Souchon à propos de la vaccination contre la Covid-19 : "On vit dans un monde de fous !"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Contrairement à certaines personnalités, Alain Souchon n'a pas peur d'aborder les sujets qui fâchent. Dans une interview au Télégramme le mercredi 21 juillet 2021, le chanteur a parlé de la vaccination contre la Covid-19, et s'est emporté contre les anti-vaccins. "C'est extraordinaire ces gens qui n'y connaissent rien mais sont contre, par principe. On vit dans un monde de fous !", a déclaré le comparse de Laurent Voulzy dans le quotidien régional. Avant de déplorer : "On sait bien pourtant, que c'est la seule façon d'atteindre l'immunité collective et d'éviter de retomber dans les mêmes galères." L'auteur-compositeur-interprète de 77 ans a bénéficié de ses injections, et s'estime heureux d'en avoir eu l'opportunité : "On a la chance de disposer de vaccins mais pas mal de gens hésitent encore ou refusent de se faire vacciner. Il y a d'autres pays plus pauvres dans le monde où les gens voudraient bien mais n'y ont pas accès."

À Alain Souchon de faire un parallèle avec une autre maladie contagieuse, qui sévissait pendant son enfance et a été totalement éradiquée du continent africain grâce à la vaccination en août 2020, comme l'annonçait l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Vous savez, quand j'étais petit, il y avait la polio qui faisait des ravages chez les enfants. On nous disait de faire attention et de se faire vacciner. C'est un truc normal et ordinaire", s'est-il souvenu. Malgré ces frustrations, le père du chanteur Ours relativise : "On sort peu à peu du cauchemar même (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles