Alcool, tabac et cannabis : les jeunes en consomment toujours trop !

·1 min de lecture

Les jeunes Français consomment encore trop de tabac, d'alcool et de drogues : voilà la conclusion du dernier baromètre Ipsos réalisé pour la Macif, intitulé "Les addictions et leurs conséquences chez les jeunes".

On y apprend d'abord que l'alcool reste la première substance consommée en France puisque 84 % des jeunes âgés de 16 à 30 ans déclarent en avoir déjà consommé. Arrive ensuite le cannabis : plus d’un tiers des jeunes âgés de 16 à 30 ans en consomment ou ont déjà essayé (36 %).

Tabac, cannabis et alcool : des risques minorés par les consommateurs

Les autres drogues sont, elles, nettement plus minoritaires : par exemple, 14 % des jeunes déclarent consommer (ou avoir essayé) l’ecstasy, la MDMA, le GHB, le poppers, le protoxyde d’azote ou le LSD. Un jeune sur 10 déclare consommer (ou avoir essayé) la cocaïne ou le crack (11 %). Et un peu moins d’un jeune sur 10 déclare consommer (ou avoir essayé) l’héroïne (8 %).

Le baromètre Ipsos met ensuite l'accent sur les cumuls de substances : ainsi, les consommateurs réguliers de cannabis affirment consommer aussi régulièrement de l’alcool (81 %) et du tabac (86 %), de la cocaïne ou du crack (38 %), de l’héroïne (40 %), de l’ecstasy, de la MDMA, du GHB, du protoxyde d’azote ou du LSD (42 %).

Problème : selon les résultats du baromètre, il existe un décalage entre la perception du risque et le risque réel. Ainsi, si l'ensemble des jeunes interrogés sont conscients des risques (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur le variant Epsilon du coronavirus
AppliTousAnti-Covid Carnet : scanner le QR code, télécharger une attestation
Cancer du sein : bientôt des médicaments personnalisés imprimés en 3D ?
Paris sportifs : une association demande une meilleure réglementation des publicités
DIRECT Covid-19 en France ce 7 juillet : chiffres, annonces

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles