Alessandra Sublet canon en petite robe blanche ajourée (wow !)

·2 min de lecture

Toujours là pour donner le smile et mettre l’ambiance, l’animatrice star remporte tous les suffrages à chaque apparition. A l’antenne comme à la ville ou lors d’escapades privées. Avec sa beauté naturelle et son allure décontractée et toujours chic, elle nous dévoile des looks qui nous inspirent. Dernièrement Alessandra Sublet s’est affichée en blouson en cuir et accessoires fun (Disneyland oblige !) ou en chemise décolletée et joli foulard à la taille, très tendance ! Ce week-end, c’est dans une silhouette ultra-féminine que la jeune femme de 43 ans faisait sensation...

Très active sur les réseaux sociaux, la présentatrice garde le lien avec ses quelques 306 000 abonnés sur Instagram où elle dévoile de nombreux clichés. Belle et sans chichi, la quadra plus canon que jamais est une adepte des looks décontractés et tellement efficaces ; cet été par exemple, Alessandra Sublet se dévoilait en mini-short tout simple, dans des tee-shirts sans artifice et autres basiques de la garde-robe. Mais elle peut aussi se montrer plus glamour et sexy comme cette fois où Alessandra Sublet a séduit la Toile dans un mini-bikini très échancré ou encore en petite culotte et chemise déboutonnée ! Dernièrement, elle a aussi fait sensation dans un pantalon en cuir moulant lors d’un shooting, et ce samedi, elle a littéralement mis le feu sur le plateau de Mask Singer dans une robe à la coupe mini et joliment ajourée ! Sublime, la brunette s’est déchaînée et y a été de ses petits pas de danse sur l’ai entraînant de J’irai où tu iras de Céline Dion. Un tube qui aura fait lever la starlette de son siège et l’occasion pour nous et son public de la découvrir ultra-canon dans une petite robe blanche aux détails noirs en transparence. Joliment ajustée, cette pièce épousait évidemment à merveille la silhouette fine de la beauté brune. La star avait déjà fait fureur en petite robe blanche à la rentrée sur le réseau social, alors qu’elle partageait un bon plan beauté. Et on peut dire que cela lui réussit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite