Alessandra Sublet : ses confidences très cash sur ses ruptures amoureuses

Elle n’a jamais été du genre à avoir sa langue dans sa poche. Ni à pratiquer la langue de bois. Alessandra Sublet dit haut et fort ce qu’elle pense et s’exprime généralement sans ambages. Et puis elle a un humour fou. En témoigne la manière dont elle a réagi lors de l’usurpation d’identité dont elle a été victime. La plupart d’entre nous auraient tempêté, paniqué. D’aucuns auraient carrément perdu leurs moyens. Par Alessandra Sublet qui a fait preuve d’un calme olympien. Et d’un sens de la dérision et du second degré incroyable.

Deux mariages, deux divorces

Interrogée par Télé 7 jours à à l'occasion de la parution du documentaire Tony Parker confidentiel, qui sera diffusé mardi 24 mars sur TMC à 21h15, Alessandra Sublet, naguère plutôt discrète sur sa vie privée, s’est confiée comme rarement. Après avoir raconté qu'elle avait mis des heures, voire des années, pour réussir à convaincre le basketteur de lui ouvrir ses portes, la question de ses amours s’est invitée sur le terrain de la discussion. Quand la présentatrice a assuré qu’ il faut dans le boulot "dix échecs pour une réussite", le journaliste n’a pas pu s’empêcher de saisir la balle au bon. Est-ce que cela fonctionne aussi en amour? La réponse d’Alessandra Sublet ne manque ni d’humour ni de franchise. "C’est un sujet que je maîtrise moins, admet-elle ". Avant de confier : "j’en suis à mon deuxième divorce à 43 ans (rires). La spontanéité dans ma vie professionnelle est la même que dans ma vie personnelle. Ce n’est pas que je consomme vite, c’est que je vis à cent à l’heure. Quand les choses ralentissent et que mon cœur bat moins fort je l’écoute". Et de conclure avec lucidité : "Je n’ai jamais dit que j’étais faite pour être en couple 24 heures sur 24. Ce n’est pas ma faute s’ils ont voulu me marier à chaque fois". Des mots qui résonnent étrangement en cette période de confinement.

A lire aussi : Alessandra Sublet lumineuse : toutes ses photos seins nus pour la bonne cause

Découvrez et choisissez les meilleurs programmes

(...) Cliquez ici pour voir la suite