Alexandra Lamy, très émue par sa fille Chloé Jouannet : “J’ai eu les larmes aux yeux”

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Voir son enfant avancer en suivant ses pas, c’est un moment tout particulièrement émouvant. Alexandra Lamy le sait désormais mieux que personne. La célèbre actrice, qui va bientôt fêter ses 50 ans, s’est en effet lancé un nouveau défi : passer derrière la caméra, pour la première fois de sa carrière. Elle réalise ainsi le film Touchées, adaptation de la bande dessinée éponyme de Quentin Zuttion, dont le tournage a commencé en juin 2021. Une fiction sur les violences conjugales et sexuelles – un thème qui lui tient à cœur, elle qui a d’ailleurs récemment dénoncé la loi sur le consentement, à l’instar de Flavie Flament, Faustine Bollaert ou encore Sylvie Tellier – qui sera proposée prochainement sur TF1. Au casting, l’on retrouvera notamment sa grande amie Mélanie Doutey, ainsi qu’Andréa Bescond et Claudia Tagbo… ou encore Chloé Jouannet, sa fille de 23 ans.

En plus d’ajouter une nouvelle corde à son arc, celle de réalisatrice, Alexandra Lamy a fait une autre expérience inédite. Bien qu’elle ait déjà donné la réplique à sa fille – pour ses premiers pas à l’écran dans le film Lucky Luke en 2009, au côté de son beau-père de l’époque, Jean Dujardin – la comédienne n’avait encore jamais eu à la diriger sur un tournage. Dans le téléfilm Touchées, Chloé Jouannet interprète Tamara, une jeune femme victime d’inceste qui suit des cours d’escrime pour se reconstruire psychologiquement. Un rôle difficile qu’elle a visiblement su maîtriser à merveille, comme en témoigne la fierté de sa maman. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles