Alexandra de Taddeo : ce journaliste qui lui envoyait des photos coquines

C’est LE scandale politique de ce début d’année. Les 14 février dernier, des photos intimes attribuées à Benjamin Griveaux étaient dévoilées sur Internet par le réfugié politique russe Piotr Pavlenski. Destinataire de ces échanges sulfureux, Alexandra de Taddeo a été entendue par la police lors de sa garde à vue. Ayant eu accès au P.V. d’audition, Marianne dévoile les propos qu'aurait tenus la jeune femme mise en examen pour “atteinte à la vie privée” et “diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement à caractère sexuel”.

Dans celui-ci, on apprend que Benjamin Griveaux ne serait pas la seule personnalité avec laquelle elle aurait eu des conversations coquines. À la question : “En dehors de Benjamin Griveaux, avez-vous eu des échanges (photos, vidéos via Internet) avec d’autres hommes ou femmes à caractère sexuel ou érotique ?”, elle répond : “Très peu. Je pense à deux autres hommes dont un à qui je n’avais rien envoyé, il n’y avait que lui qui m’envoyait des photos”. Si elle ne révèle pas son identité, elle précise qu’il s’agit d’un journaliste. Parmi les autres échanges de ce type qu’elle a gardés, elle raconte que “certains” de ses interlocuteurs sont connus, “mais pas tous. Ce n’était pas un critère. J’ai beaucoup de personnalités publiques dans mon entourage”.

Alexandra de Taddeo blessée lors de sa relation intime avec Benjamin Griveaux

Au cours de son interrogatoire, elle serait également revenue sur l’un de ses rendez-vous avec Benjamin Griveaux : “Nous avons eu un rapport sexuel consenti de ma part, mais j’ai été blessée. J’ai consulté deux jours après ma gynécologue. M. Griveaux a su que j’avais eu mal et il est parti sans trop s’inquiéter […] Après la consultation, je l’ai contacté et il s’est inquiété, mais sans plus”. Quant aux images envoyées par le politicien, elle assure avoir oublié leur existence avant de les voir dévoilées sur Internet. Sur M6, elle racontait alors : “Honnêtement, j'avais un peu oublié l'existence de ces vidéos. Ça va bientôt

(...) Cliquez ici pour voir la suite