Alexandre Arcady souhaite que Guillaume Canet l’incarne au cinéma

·1 min de lecture

L’œuvre d’Alexandre Arcady est empreinte de son histoire familiale, celle d’un enfant juif qui est né et a grandi en Algérie avant de rejoindre la France en 1960. Le réalisateur de Le Coup de Sirocco, Le Grand pardon ou encore de L’Union sacrée, a tiré de sa vie une autobiographie, Le petit blond de la Casbah, sorti en 2003. Et il songe désormais à l’adapter sur grand écran. "Je viens d’en faire un scénario, je suis tout ému", a glissé le cinéaste lundi dans Le Club de l’été, sur Europe 1.

Et Alexandre Arcady a une idée très précise de qui pourrait l’incarner à l’écran. "Je l'ai écrit pour lui. C’est l'histoire d'un homme qui a fait un film et qui va à Alger pour le présenter. Et j'aimerais tellement que ce soit Guillaume Canet", a annoncé le réalisateur. "Il a lu le scénario, il a beaucoup aimé, mais il fait beaucoup de films. Je ne sais pas s'il retrouvera un créneau pour qu’on puisse faire ça ensemble. Mais vraiment, ça serait un beau cadeau."

"Il a cette culture en lui"

D’autant que Guillaume Canet a une histoire familiale qui fait écho a celle d’Alexandre Arcady. "Il est lui-même de parents français d'Algérie. Donc il a cette culture en lui", a noté le cinéaste.

Parmi les obstacles : l’agenda surchargé de celui qui réalise le dernier volet des aventures d’Astérix sur grand écran, dont la sortie est prévue pour la seconde moitié de l’année 2022. Et puis, comme tout la monde, la situation sanitaire. "Malheureusement avec la pandémie, les choses sont un peu en attente",...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles