Alexandre Grimaldi-Coste va-t-il jouer un rôle auprès de son père, Albert de Monaco ? Sa mère Nicole Coste répond

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une présence devenue un peu plus familière sur le Rocher monégasque. Alexandre Grimaldi-Coste est le fils que le prince Albert II de Monaco a eu avec Nicole Coste, qui exerçait, à l'époque, le métier d'hôtesse de l'air. De leur relation, qui a duré environ cinq ans, est né le petit Alexandre le 24 août 2003. Il est reconnu par son père quatre mois après sa naissance. Son existence, elle, sera rendue publique en 2005, suite à une couverture et une interview de sa mère Nicole Coste, publiée dans Paris Match. Dans un autre entretien pour le même magazine, parue le 2 septembre 2021, celle qui est devenue designer de mode en créant sa griffe de vêtements, a tenu à évoquer et surtout à remettre certaines choses à leur place. Notamment concernant son fils qui "n’est pas un enfant tout à fait comme les autres". En effet, selon elle, "son père étant prince souverain, certaines choses sont un peu hors norme."

Son fils Alexandre a-t-il une place au sein de la Principauté ? Pour le moment, rien n'est acté. Nicole Coste laisse le soin à Albert II de Monaco, "son père, d’en décider." En attendant, le jeune homme qui a fêté ses 18 ans, en août dernier, en compagnie de ses deux parents, ainsi que de sa demi-sœur Jazmin Grace Grimaldi, également née hors-mariage, est entré à l'université. "Il aime étudier. Accessoirement, il vient d’être recruté par une agence de mannequins qui compte l’employer, quand il en aura le loisir, pour des campagnes publicitaires. Je considère cela comme un “job étudiant” (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles