Qui est Alexandria Ocasio-Cortez, la plus jeune élue du Congrès américain ?

La plus jeune élue du Congrès américain, Alexandria Ocasio-Cortez, a rallié l'équipe du septuagénaire Bernie Sanders. Un sacré coup de fouet pour le parti démocrate. Et un nouveau coup d'éclat pour une icône politique décidément inspirante.

Le 2 octobre dernier, les médias américains étaient comme suspendus. Bernie Sanders, leader dans la course à l'investiture démocrate, venait d'être hospitalisé pour une crise cardiaque. Pour de nombreux commentateurs, cela signait la fin de sa campagne. C'était sans compter sur l'alliance providentielle qui n'allait pas tarder à se sceller. Le samedi 19 octobre, chez elle dans le Queens, face à une foule de 25 000 personnes, Alexandria Ocasio-Cortez (alias AOC), 30 ans, accueillait sur scène Bernie Sanders, 78 ans. Au son de « Back in Black », d'AC/DC, le plus vieux candidat et la plus jeune élue du Congrès brandissaient le poing pour révolutionner l'Amérique. Dans un discours de vingt minutes, elle a déclamé son admiration pour son aîné. « Ce n'est qu'après avoir entendu un homme nommé Bernie Sanders que j'ai commencé à affirmer et reconnaître ma valeur en tant qu'être humain, méritant assurance-santé, logement, éducation et salaire décent », a-t-elle lancé. Pour Julia Hellwege, chercheuse en sciences politiques à l'université de Dakota du Sud, AOC pourrait bien avoir sauvé la campagne de celui qu'elle surnomme « tio Berni » (oncle Bernie en espagnol) : « Des jeunes électeurs, en particulier hispaniques et africains-américains, qui jusque-là n'avaient pas suivi de près la campagne de Bernie Sanders pourraient désormais s'y intéresser. »

Quatre minutes lui ont suffi pour terrasser Mark Zuckerberg

Comme les 5,6 millions...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles