Algodystrophie : les premiers symptômes à reconnaître

Pexels / Ryutaro Tsukata

Quels sont les premiers symptômes de l’algodystrophie ? Existe-t-il un traitement ? Réponses.

L’algodystrophie, également appelée Syndrome Douloureux Régional Complexe (SDRC), est une douleur continue, spontanée ou provoquée, d’une région du corps. Cette douleur interpelle car elle est d’une intensité disproportionnée, ou bien d’une durée étonnamment longue par rapport au choc subi.

Le patient a souvent du mal à décrire la douleur qu’il subit, mais elle est généralement présente aux extrémités, particulièrement celles des membres supérieurs. Il la ressent à chaque stimulation, même faible.

L’algodystrophie touche trois fois plus les femmes que les hommes.

Cette maladie bégnine dure généralement quelques mois, de 6 à 18 mois en général, parfois jusqu’à 24 mois. Elle évolue en plusieurs étapes : tout d’abord une phase chaude, une phase froide, puis la guérison.

Pendant la phase inflammatoire (phase chaude), la douleur est articulaire et intense, et la mobilité est limitée, avec des troubles circulatoires vasomoteurs, et une peau rouge ou violacée. Ensuite, pendant la phase séquellaire (phase froide), environ 1 mois après le choc, l’enraidissement est étendu, la peau est pâle ou bleutée, et le patient peut avoir peur de mobiliser son membre, et se sentir anxieux, puisque la douleur apparaît lorsqu’il bouge l’articulation.

En plus de la douleur ressentie, d’autres symptômes y sont souvent associés :

Ces symptômes peuvent également mener à une émotivité accrue, voire un syndrome anxiodépressif. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite