Alimentation, sport… Notre programme anti-ostéoporose

J'adapte mon alimentation

Je mise sur les aliments alcalinisant. "Si l'alimentation est trop acidifiante, l'organisme cherche à rétablir l'équilibre en piochant dans ses réserves de minéraux alcalinisant, notamment celles de calcium dans les os", rappelle Florence Piquet, diététicienne nutritionniste*, auteure du livre Les aliments qui préviennent l'ostéoporose (éd. Thierry Souccar). De manière générale, il faut manger moins de viande, charcuteries ou fromages. Et un maximum de fruits et légumes (notamment ceux riches en potassium : avocat, banane, abricot, melon, épinards...) à chaque repas, de légumineuses, d'herbes et épices... Et ruser un peu : en ajoutant du persil ou de l'ail sur une viande ou en agrémentant de salade votre morceau de fromage, vous minorez l'acidité du plat. Vous pouvez compter aussi sur les eaux riches en bicarbonate (Badoit, Quézac, Vichy Célestins, St-Yorre, Rozana)…

Je pense aux protéines végétales. Les minéraux comme le calcium se fixent sur une trame de protéines. De plus, elles sont indispensables pour garder une bonne masse musculaire et limiter les chutes. Alors, où trouver les protéines dans votre alimentation ? Comme il ne faut pas abuser de la viande et des produits animaux qui peuvent être acidifiants, alternez avec les protéines végétales, en particulier les légumineuses, en accompagnement de légumes et de céréales complètes. "L'idéal est finalement d'aller vers une alimentation semi-végétarienne ou flexitarienne", résume la diététicienne.

Je varie mes sources de calcium. Vous avez besoin de produits laitiers (2 à 3 portions par jour après 60 ans selon les recommandations officielles). Pensez aussi au calcium d'origine végétale, vraisemblablement mieux assimilé par l'organisme. Il y a autant de calcium dans 300 g de chou cuit (kale, chou chinois...) que dans 200 ml de lait. On en trouve également dans les fruits secs (amandes, noix, etc.) et les fruits séchés. Enfin, misez sur eaux riches en calcium (Contrex, Courmayeur, Hépar). Il

(...) Cliquez ici pour voir la suite