Voici les aliments qui nous rendraient le plus de mauvaise humeur, d’après une spécialiste

portishead1

Vous vous sentez régulièrement grognon, agacé·e et susceptible ? Cela a peut-être un lien avec votre alimentation. En effet, selon Caroline Leaf, neuroscientifique cognitive et fondatrice de l’application NeuroCycle, certains aliments feraient baisser notre niveau de sérotonine…et donc notre humeur.

Comme elle l’explique auprès du site Web + Good, la sérotonine est "un neurotransmetteur chimique important" qui aide à "réguler de nombreuses fonctions du cerveau et du corps, notamment l'humeur, le sommeil, la santé des os, la coagulation du sang et la formation de la mémoire". "Des niveaux de sérotonine équilibrés nous aident à réguler nos émotions et à stabiliser notre humeur, c'est pourquoi la sérotonine est souvent considérée comme un stabilisateur naturel de l’humeur", ajoute-t-elle. D’après l’experte, trois grandes catégories d’aliments font diminuer notre production de sérotonine.

La première famille est celle des collations ou snacks sucrés, comme les boissons sucrées, les desserts emballés, les gâteaux, les barres chocolatées ou encore les céréales pour le petit-déjeuner. En effet, "lorsqu’ils sont consommés régulièrement, ces produits peuvent réduire la quantité de tryptophanes et de vitamines B dans notre alimentation", indique Caroline Leaf. "Cela peut affecter notre capacité à produire de la sérotonine", poursuit-elle.

À lire aussi ⋙ Je n'ai pas mangé de sucre pendant une semaine et j'en ai bavé...Pourquoi on mange plus gras et plus sucré quand on arrête de fumer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Mode moine" : tout savoir sur cette méthode TikTok pas très saine qui promet d'augmenter la productivité
Combien de temps de repos avons-nous vraiment besoin dans la journée pour nous sentir bien ? Une experte répond
Vous souffrez d'anxiété ? Voici comment la règle des 10-10-10 peut vous aider à relativiser
On devrait tous dormir avec un doudou, même à l'âge adulte d'après une étude
Voici pourquoi nous sommes moins productifs après déjeuner, selon une experte