Allaitement : comment reconnaître et soulager une mastite ?

L'expert : Adrien Gantois, sage-femme et co-auteur de Devenir papa pour les nuls, ed. First

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle que le lait maternel est le meilleur aliment dont votre bébé a besoin pour bien se développer et recommande un allaitement exclusif jusqu'aux 6 mois de votre tout-petit. Or, moment de tête-à-tête privilégié avec votre nourrisson, il arrive aussi que l'allaitement apporte son lot de questionnements et de maux passagers. La mastite, une inflammation de la glande mammaire qui peut survenir n'importe quand au cours de l'allaitement, en fait partie. Pas de panique : il est possible de la prévenir et, surtout, on peut la soulager efficacement, si besoin en suivant un traitement antibiotique sur ordonnance.

Comment reconnaître une mastite ?

Si elle survient généralement dans les 6 à 8 semaines après l'accouchement, la mastite peut se manifester n'importe quand en période d'allaitement. Certains signaux inconfortables, comme des douleurs, de la fièvre et des rougeurs au sein, doivent alerter.

Rougeur au sein pendant l'allaitement : est-ce une mastite ?

Habituellement, la mastite ne se manifeste que sur un seul sein. Elle est liée à une stagnation du lait, soit une "stase de lait", dans les canaux galactophores qui irriguent la glande mammaire jusqu'au mamelon.

« C'est une complication assez fréquente de l'allaitement. La mastite occasionne une rougeur localisée...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles