Allergie au sperme : comment tomber enceinte ?

L'allergie au sperme est une pathologie rare puisqu'elle concerne 0,02 % des femmes et qu'elle est difficile à diagnostiquer. Effectivement, l'allergie au sperme est souvent confondue avec une vaginite, une maladie sexuellement transmissible... D'ailleurs, elle n'a été diagnostiquée, pour la première fois, qu'à la fin des années 1950 par un gynécologue néerlandais. Mais en France, elle n'est reconnue médicalement que depuis 1967.

L'allergie au sperme se caractérise par des rougeurs, des démangeaisons, des brûlures, des douleurs pelviennes, une dyspareunie, un érythème au niveau du vagin. Ces symptômes surviennent tout de suite après le contact avec le sperme, voire dans l'heure qui suit. Ces réactions sont dues à une allergie aux glycoprotéines de la prostate. La plupart du temps, l'allergie est diagnostiquée chez des femmes jeunes : entre l'âge de 20 et 30 ans.

Comment faire pour tomber enceinte ?

Si l'allergie au sperme n'a pas de retentissement sur la fertilité féminine, elle en a, en revanche, sur le psychisme. Elle peut entraîner du stress, de l'anxiété, de la nervosité à l'idée d'avoir un rapport sexuel qui engendrera des symptômes très désagréables.

Dans un premier temps, l'utilisation par les couples, d'un préservatif est recommandé pour limiter les...

Lire la suite