Allergies ou coronavirus : comment distinguer les symptômes ?

25 à 30 % de la population française souffre d’une allergie, qu’elle soit alimentaire, de contact ou respiratoire. Dans le contexte actuel d’épidémie de coronavirus Sars-CoV-2, ce dernier type d’allergie peut créer une certaine confusion.

Et pour cause : parmi les allergies aériennes, on retrouve l’allergie aux pollens, qui marque son grand retour avec l’arrivée du printemps, et qui peut être à l’origine de symptômes respiratoires. Des symptômes respiratoires que l’on retrouve aussi chez les personnes atteintes de Covid-19. Alors, comment distinguer les allergies du coronavirus ?

Quels sont les symptômes de l’allergie ?

Les allergies aériennes, autrement dit les allergies dues aux acariens, aux poils de chats et de chiens, aux moisissures ou encore aux pollens se manifestent par :

des éternuementsun écoulement nasalune conjonctiviteune sensation de gorge irritée

Les allergies sont la cause principale de l’asthme. Résultat : certaines personnes asthmatiques voient leur maladie s’exacerber en période de pollens, et déclenchent des crises d’asthme, qui se manifestent généralement par :

une gêne respiratoireune touxune respiration sifflanteCoronavirus : les signes qui doivent alerter

Les principaux symptômes du Covid-19, la maladie provoquée par le coronavirus Sars-Cov-2, sont les suivants :

de la fièvreune touxde la fatiguedes maux de têtedes maux de gorgeune gêne respiratoiredes courbatures

D’autres symptômes pourraient également venir rallonger cette liste. Parmi eux, on retrouve l’écoulement nasal et la conjonctivite. Certains patients atteints de Covid-19 ont également constaté des troubles de l’odorat et du goût ou encore des troubles digestifs. Il est également possible d’avoir été contaminé par le virus sans avoir de symptômes.

Allergies ou coronavirus : comment faire la différence ?

Si le coronavirus et les allergies aériennes présentent des symptômes communs, comme l’écoulement nasal, la conjonctivite, ou encore la sensation de gorge irritée, ils sont facilement différentiables.

(...) Cliquez ici pour voir la suite